DOIT-ON REDEFINIR LE TERME DE SPORT ?


Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir si un sport était bien un sport ? N’avez-vous jamais douté d’une pratique sportive en la considérant comme simple activité ? La question à laquelle nous nous sommes confrontés est : “Doit-on redéfinir le terme de sport ?”


Pour rappel, selon le dictionnaire du Larousse, et mot pour mot, le sport est :

une activité physique visant à améliorer sa condition physique ; un ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises ; chacune des formes particulières de cette activité.


Mais alors n’y a-t-il pas certains sports qui ne sont pas pris en compte dans cette définition ?


Il est évident que lorsqu’on nous dit “football” on parle de sport, de même quand on nous dit “je fais de l’équitation” on parle encore de sport. Cependant, dans certains cas nous avons des pratiques qui sont des sports et dont de nombreux individus remettent en cause ou s’interrogent.

Pour les aborder comme il se doit, on va se concentrer sur trois pratiques qui, on vous le confirme, sont bien des sports. Et on va vous expliquer brièvement pour quelles raisons ils le sont.



On peut prendre l’exemple de la pétanque. N’as-tu jamais entendu : “Tu fais de la pétanque mais ce n’est pas un sport !”



Il est vrai qu’à l’origine ce “jeu” a été lancé en 1907 par un champion qui était blessé donc ne pouvant plus exercer son autre “jeu” préféré. Cette pratique demande tout de même de faire preuve de patience et d’adresse.

C’est un sport reconnu mais mal perçu qui peu à peu se détache de cette image. En 1986, les sports de boules ont été reconnus comme sport officiel par le Comité international olympique. Et en 2005 la pétanque est devenue un sport de “haut niveau”.



On passe à un tout autre sport peu connu dont on a une petite vidéo explicative.


L’aéromodélisme consiste à fabriquer et piloter un modèle réduit (avion, hélicoptère) dont l’objectif est de reproduire le pilotage et ses techniques.

Celui qui exerce ce sport est considéré comme pilote. De la même manière qu’un pilote de Formule 1 les réglages sont fait en amont, les parcours sont chronométrés et le pilote porte des lunettes pour s’immerger comme s’il était installé dans son drone.

C’est une pratique complexe qui s’apparente au métier d’ingénieur.



Les échecs sont un sport. Oui, oui ! Cela a été reconnu en 1999 par le Comité Olympique International, il fait partie de la catégorie “mind games” (jeux d’esprit). Et les “mind games” demandent énormément de préparation en amont, pour les débutants comme pour les confirmés. Mais s’il a été reconnu c’est parce qu’il fait à l’origine partie d’une fédération.



Alors la définition du sport correspond-elle avec notre ère sportive ? Ne devrait-elle pas évoluer ? On s’est interrogé. Constat est qu’il existe d’autres définitions du terme “sport” mais qui ne répondent pas entièrement à l’attente de notre époque. Ou du moins seulement derrière les institutions sportives dont on ne comprend pas toutes leurs décisions..

Par exemple, peut-on considérer une pratique physique comme un sport s’il n’y a pas besoin de distinguer l’aptitude physique entre un homme et une femme ? Et au contraire s’il est sujet d’homme ou femme transgenre.

Par conséquent, de nouvelles pratiques sont apparues et sont considérées actuellement comme des sports alors qu’elles ne correspondent pas à la première définition qui est attribuée à ce terme.


Pour clarifier ce qu’est le sport aujourd’hui, on peut reprendre la définition du conseil de l’Europe, dont les membres ont rédigé pour la “Charte européenne du sport” en 2001.

Chaque sport doit répondre à quatre critères pour être considéré comme tel :

la mise en pratique de qualités physiques (endurance, résistance, force, adresse, etc), l’activité institutionnalisée (les mêmes règles pour tous et toutes), l'organisation de compétitions et la tutelle d'une fédération.


Malheureusement cette définition est mal connue et suscite encore des interrogations.


On t’en laisse une. N’hésite pas à nous partager ton avis.


Et si les échecs n’étaient jamais passés par une fédération, en aurait-on connu la pratique ? Et si oui les échecs auraient-ils été considérés comme un sport ?



14 vues
Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square