• AS UGE

Théo CURIN, un champion handisport


Théo CURIN, nageur handisport, conférencier, chroniqueur, mannequin et acteur, est né le 20 avril 2000 à Lunéville en Meurthe-et-Moselle.


A l’âge de 6 ans, il contracte une méningite bactérienne avec un purpura fulminans. Une infection bactérienne des méninges et de l'espace-arachnoïdien qui se dissémine dans l’ensemble de l’organisme. Une maladie foudroyante qui impose l’amputation de ses quatres membre et bouleverse sa vie de jeune garçon.


La rencontre qui a changé sa vie

Sa rencontre avec Philippe Croizon à l’âge de 7 ans a marqué une étape supplémentaire dans son parcours.


Philippe Croizon est un ancien ouvrier français devenu athlète après la perte de tous ses membres. Le 5 mars 1994, à 25 ans, il est touché par une ligne électrique pendant qu’il travaille sur le toit de sa maison. Philippe Croizon garde la vie sauve mais son corps carbonisé doit subir de nombreuses amputations.


Malgré son handicap, il multiplie les exploits sportifs, tels que la première traversée de la Manche à la nage accomplie par un amputé des quatre membres, le 18 septembre 2010.


Cette rencontre va aider Théo CURIN à surmonter sa phobie de l’eau et va le pousser à commencer la natation qui l’aide à surmonter son handicap.


Son palmarès sportif

Il intègre, à l’âge de 13 ans, le pôle de France handisport de natation à Vichy et participe à ses premiers championnats de France. Évoluant dans la catégorie S5, classe de compétitions réservée aux nageurs qui ont des difficultés à maintenir une bonne position corporelle ou à nager droit dans l’eau due à leur handicap, il devient rapidement l’un des grands espoirs français.


Sa carrière sportive débute en 2015 avec l’équipe de France lors des championnats du monde de natation handisport au Royaume-Uni.


Il s’illustre avec son premier podium international remportant une médaille d’argent sur le 200m nage libre aux championnats d’Europe de 2016 au Portugal.


Ensuite, il se qualifie pour ses premiers Jeux paralympiques à seulement 16 ans lors des championnats de France de Montpellier de 2016 où il améliore son record sur le 200m nage libre de quatre secondes.


Alors, benjamin de l’équipe de France aux Jeux de Rio, il remporte la médaille de bronze sur le 200m nage libre.


À partir d’avril 2018, il va travailler la préparation des Jeux paralympiques de 2024 à Paris en faisant partie de la commission des athlètes présidée par Martin Fourcade, athlète français le plus titré des Jeux olympiques d’été et d’hiver confondus.


En 2020, il participe à son premier triathlon avec un vélo spécialement préparé en Lorraine et termine l'Ironman 70.3 des Sables-d'Olonne. Une compétition où les athlètes entament une épreuve de natation de 3,8 km, suivie d’une épreuve cycliste de 180,2 km puis la dernière épreuve, un marathon, soit une course à pied de 42,195 km. Il boucle cette épreuve couvrant une distance incroyable de 226 km en 6 heures et 53 minutes.


Après le report d’un an des Jeux paralympiques de Tokyo à cause de la pandémie de Covid-19 est confronté à une problématique de classification dans sa catégorie de handicap le privant de ses objectifs de podium olympique, il renonce à sa participation aux Jeux paralympiques de Tokyo pour se lancer dans un nouveau défi.


Un nouveau défi

En novembre 2021, il décide de se lancer dans la traversée du lac Titicaca, entre la Bolivie et le Pérou, soit 122 km à la nage, dans une eau entre 10 et 14 degrés, à 3 800m d’altitude et en totale autonomie en tractant une embarcation de près de 500 kg.


Conscient des enjeux climatiques actuels, il était indispensable pour lui, au-delà de l’exploit humain et solidaire, d’intégrer une dimension écologique et environnementale forte à cette aventure.


L’athlète paralympique invita l’ancienne nageuse Malia Metella et l’activiste écologiste Matthieu Witvoet dans cette aventure et ensemble ils se préparèrent à cette traversée de nage


Malgré les conditions climatiques dégradées durant le périple, le trio réussit la traversée à la nage du lac Titicaca en 11 jours.





"Je changerais de vie pour rien au monde" Théo CURIN


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout